Le Vapoteur Français utilise des cookies pour un service optimal. En continuant à naviguer sur le site vous acceptez leurs utilisations. En savoir +

Top ventes

La nicotine en 5 idées reçues !

La nicotine en 5 idées reçues !

Après avoir fait un tour d’horizon sur les idées reçues sur la cigarette électronique, aujourd’hui nous nous intéressons à celles sur la nicotine.

La nicotine, que l’on retrouve dans la cigarette de tabac, s’est forgée une mauvaise réputation au fil du temps. Découvre dans notre article, le vrai du faux sur ces croyances plus ou moins fondées.  

1- La nicotine rend dépendant

VRAILa nicotine est une substance psychoactive c’est à dire qu’elle agit sur le cerveau et provoque un effet stimulant. Elle entraîne la libération de la dopamine, molécule reconnue pour déclencher une dépendance, qui a longtemps été identifiées comme la cause du caractère addictif du tabac.

Toutefois de nombreuses études ont prouvé que la nicotine seule ne provoque pas les mêmes effets addictifs que d’autres drogues comme la cocaïne ou l’alcool. En effet, ses effets addictifs sont amplifiés en l’accordant à des composés présents dans la fumée de tabac. Cela pourrait donc expliquer pourquoi les vapoteurs arrivent à réduire leur taux de nicotine progressivement.

2- La nicotine est cancérigène

FAUXCe sont les substances toxiques présentes dans la fumée de cigarette, comme le monoxyde de carbone ou le goudron, qui favorisent le développement de cancer. C’est spécifiquement pour ce critère que la cigarette électronique est reconnue aujourd’hui comme un outil de réduction des risques cancérigènes. En effet, la ecigarette permet de combler le besoin en nicotine du fumeur tout en arrêtant son exposition aux agents cancérigènes présents dans le tabac.

3 - La nicotine peut entraîner une overdose

FAUX - À l’origine, les scientifiques pensaient que la nicotine était létale (capacité de causer la mort) à partir de 50 mg chez un adulte. Heureusement des études menées en 2013 ont démontré que la dose létale se situe entre 500 mg et 1 g.

Dans le domaine de la vape, cela correspond à boire au minimum trois flacons d’eliquide de 20 mg/ml pour hypothétiquement mettre sa vie en danger. Parce qu’en vérité, un surdosage en nicotine provoque des vomissements tout au plus.

Toutefois, il est conseillé de laisser les eliquides nicotinés hors de portée des enfants et des animaux domestiques.

4- Il est dangereux d’associer la cigarette électronique avec un autre substitut contenant de la nicotine

FAUXCela ne pose aucun problème d’associer la ecig avec un autre substitut nicotinique comme un patch par exemple. C’est une solution qui est parfois recommandée aux gros fumeurs qui n’arrivent pas à se débarrasser des dernières cigarettes.

Si tu as peur d’un surdosage, pas d’inquiétudes, le corps réagit rapidement : maux de tête, nausées… Dans ce cas, il suffit de moins vapoter pour voir disparaître ces symptômes.

5- Il faut diminuer son taux de nicotine le plus rapidement possible

FAUXLe principal objectif est d’arrêter de fumer. Par conséquent, il faut être patient et ne pas réduire son taux de nicotine trop vite. En effet, il est primordial que les besoins en nicotine soient satisfaits. La nicotine est donc la solution pour ne pas replonger dans la cigarette classique. Il faut rester à l’écoute de ses sensations ! Si tu ressens un manque n’hésites pas à augmenter le dosage de nicotine ; si tu ne ressens pas de gêne particulière, ne changes rien.